Bienvenue à Damien, notre nouveau Chef de Projet !

Aujourd’hui faites connaissance avec Damien Gorce, le nouveau Chef de Projet en Business Development chez InterStis. Le Business Developper fraîchement diplômé vous dévoile sa personnalité et tient à vous partager ses valeurs !

Bonjour Damien ! Tu te présentes ?

Damien Gorce, toulousain. Après mon bac, j’ai fait 2 ans de classes préparatoires qui m’ont permises d’accéder à l’EM Strasbourg. J’ai fait ce choix car c’est une petite ville et l’école est à taille humaine. Les valeurs de l’EM sont : développement durable, ethique et diversité, ce qui correspond parfaitement à ma personnalité. Leur slogan  » be distinctive  » (ndlr. être soi-même, différent des autres) m’a forgé et permis de m’enrichir tant personnellement que professionnellement, en me poussant notamment à travailler dans un environnement éthique.

Dans mon cursus, Master 2 j’ai eu l’opportunité de partir au Mexique. C’est, là, où toutes mes valeurs se sont entremêlées. À cause du covid, j’ai dû revenir en France, la crise sanitaire m’a fait comprendre que je ne voulais pas travailler n’importe où et dans n’importe quelle structure. De ce voyage, je suis revenu avec des rencontres qui m’ont marquées humainement et professionnellement.

En France, on a une chance inouïe de pouvoir compter sur un État qui nous aide, écoute et est présent dans les moments difficiles (système de santé, chômage, insertion professionnelle).

À mon retour, je cherchais un emploi en Business Development car j’ai besoin de contact humain, d’aider les autres, d’améliorer le quotidien de mon interlocuteur. La voie commerciale s’est tracée tout naturellement pour moi car je suis altruiste. J’ai donc postulé à InterStis qui avait une offre solidaire Covid19, qui permettait de pouvoir travailler en télétravail, à distance. Ce qui m’a plu c’est que la solution aide un tiers sans profiter de la situation.

Puisque c’est le sujet, pourquoi avoir choisi InterStis ?

Pour la description du poste et les photos « sympas » qui renvoient une équipe simple, humaine et motivée. J’ai été emballé par l’environnement, le service et les missions. À mon entretien avec Leslie et Thomas, le courant est bien passé. Je leur ai demandé à mon tour « pourquoi InterStis », leur réponse était claire : les pieds sur terre, ne jamais partir sur des offres qui ne nous correspondent pas. Ils ont tout de suite eu ma confiance car je me suis dit « eux, ils ne font pas ça que pour les chiffres » *rires*.

Dès le départ, on m’a mis en condition par des exercices de mise en situation. Leslie m’a accompagné tout du long, c’est ce qui manque aujourd’hui dans certaines entreprises (cf. management bienveillant). On m’a demandé ce que je sais/ne sais pas faire, il y a eu beaucoup de formations sur les outils. Chez InterStis, le temps? Ça n’est pas de l’argent, c’est de l’humain 😉

Comment décrirais-tu ton intégration au sein de l’équipe ?

C’était cool *rires*, je me répète mais je dirais humain. Une intégration à petite échelle. Toute l’équipe a tenté de mieux me comprendre pour mieux m’accompagner, afin que je me sente rapidement en confiance et à l’aise. Ils me font grandir pour être utile à l’entreprise, à la cohésion d’équipe. Si ça fonctionne bien pour moi, ça fonctionne bien pour tout le monde. Afin que derrière, je puisse le faire ressentir à travers mes échanges avec les maires, les élus, les collectivités, etc…

En quoi consistent tes journées ?

J’effectue de la veille mais aussi des démos pour présenter la plateforme collaborative aux futurs utilisateurs, afin d’expliquer en quoi l’outil interStis peut répondre à leurs besoins sans les noyer d’information qui ne les concernent pas. Puis, j’envoie des mails pour récapituler l’échange. De temps en temps, on a des points-réunions avec d’autres pôles. Ça illustre bien ici l’esprit de la plateforme collaborative avec le suivi groupé, avancer comme une seule entité. La cohésion d’équipe est très importante, nos missions peuvent être transpoles. On est en formation continue, je ne cesse d’apprendre !

Donc ce qui te plait le plus dans ce métier c’est…

L’écoute. Plus j’écoute, mieux je cerne les réels besoins de mes interlocuteurs. Le fait d’améliorer son quotidien, son activité… Je fais ce métier pour aider les autres, leur être utile et non pas juste pour vendre un produit/service.

Pour la petite histoire, je viens du sud et chez nous la famille/environnement/entourage c’est très important. Aussi, on sent lorsqu’une personne a besoin de nous. On se rend tous service, il y a beaucoup de partage et de bonne humeur ! Avec mon accent je ne peux que ramener du soleil ! *rires*

Pour finir, si tu étais un outil interStis, tu serais ?

Le dialogue sans hésiter, je serais vraiment le dialogue. Parce que tout le monde peut l’utiliser. Surtout il permet la rencontre entre plusieurs personnes, que ce soit dans le même bureau ou à des milliers de kilomètres. Rassembler, communiquer, gagner du temps (et pas de mail je ne pollue pas, que des messages !).


Laisser un commentaire