Bienvenue à Clémentine, notre nouvelle directrice Marketing !

Quitter l’administration publique pour rejoindre le privé ? Plutôt original en cette période de crise économique. C’est pourtant le pari qu’a fait Clémentine Makangila, ancienne DIRCOM en collectivité territoriale. Retour sur son grand saut pour interStis. 

Bonjour Clémentine ! Pourrais-tu nous décrire le parcours qui t’a mené chez interStis ? 

Avec plaisir ! Après une bi-licence en histoire et en sciences politiques, j’ai rejoint Sciences Po Paris où j’ai obtenu un master en communication. 

J’ai ensuite travaillé pour une mairie en Île de France. J’étais d’abord chargée de mission auprès de l’exécutif territorial, puis je suis devenue Directrice de la Communication et membre de la Direction Générale de cette ville de plus de 50 000 habitants. J’ai également fait un passage de deux ans en intercommunalité. 

Ces expériences ont été extrêmement formatrices, et elles m’ont donnée le goût du service public. C’est pourquoi j’ai passé le concours de la fonction publique. Je l’ai obtenu et je suis devenue attachée territoriale.

Cependant, j’avais envie de découvrir un autre aspect de la relation aux collectivités, de leur venir en aide autrement. Lorsque j’ai découvert l’offre pour interStis, j’ai su que c’était là que je devais être, et j’ai donc demandé une mise en disponibilité. 

Raconte nous ! Qu’est ce qui t’a séduit chez interStis ? 

D’abord, l’outil en lui même. Il correspondait exactement aux problématiques que je rencontrais en collectivités. La difficulté de mener à bien un projet transversal, les contraintes pour mettre en place le télétravail durant le confinement, les craintes concernant la sécurité des données et le RGPD : interStis répondait parfaitement à tout cela. 

Ce qui m’a totalement convaincue, ce sont les missions et l’équipe. Je suis en charge du marketing, de la communication et des relations institutionnelles d’interStis. Un challenge de taille, extrêmement stimulant. Par ailleurs, je quittais une équipe que j’adorais, il était donc essentiel pour moi de trouver une ambiance de travail comparable. Et je n’ai pas été déçue : bonne humeur, dynamisme, et bienveillance sont au rendez-vous ! 

À quoi ressemble la journée de la responsable marketing d’interStis ? 

Aucune journée ne se ressemble et c’est ce que j’adore : relations presse, rédaction d’articles, stratégie marketing, branding, analyse des métrics, veille, benchmarck, etc. Chaque jour a son lot de défis et c’est très motivant. Il y a régulièrement des points avec mes collègues des sales pour mettre au point une campagne ou recenser les insights de nos clients. En tout cas, chaque matin, je rédige une to-do list en notant tout ce que je dois accomplir, et je fixe mes priorités. Ça permet de ne perdre le cap malgré les imprévus qui viennent s’ajouter. 

Qu’est ce qui te plaît le plus dans tes fonctions ? 

J’apprécie beaucoup le contact direct avec les élus et les collectivités. Je connais leurs contraintes, leurs inquiétudes, et c’est très satisfaisant de pouvoir leur apporter une solution concrète, simple et utile. La crise sanitaire, les réductions budgétaires, les enjeux de modernisation ne facilitent pas le quotidien de nos administrations et de nos élus locaux. Alors quand une solution française et abordable peut leur faciliter la vie, c’est forcément agréable d’en discuter avec eux. 

Tu crois qu’interStis peut révolutionner leur quotidien ? 

J’en suis convaincue ! Je regrette souvent de ne pas avoir connu interStis plus tôt ! Et c’est là tout l’intérêt de mon métier. Proposer à mes anciens collègues (au sens large), quelque chose qui peut simplifier leur travail au quotidien. On demande à l’administration de mutualiser, de faire dans la transversalité, mais souvent avec de moins en moins de moyens ! Ça devient un véritable casse tête. InterStis pour moi, ça aurait vraiment été la solution magique : 

  • la simplicité, qui limite les résistances aux changements des équipes, 
  • la sécurité pour rentrer dans le cadre réglementaire du RGPD, 
  • et le coût qui aurait facilité la validation du DGS et de l’élu aux finances.

La dernière question, tu la connais déjà par coeur : si tu étais un outil interStis, lequel serais-tu ? 

Le workflow pour lequel notre client, la CC Mad et Moselle, a remporté un territoria d’or. Cela permet de simplifier les circuits de validation, et tous les acteurs impliqués peuvent ajouter leur contribution. Pour moderniser son administration, sans brusquer ses agents, c’est parfait ! 


Laisser un commentaire