Bienvenue à notre nouvelle designeuse : Coralie

Arrivée depuis peu au poste de product designer (ou UI/UX designer), Coralie nous raconte son parcours, et ses débuts chez interStis.

Comment es-tu devenu product designer chez interStis ?

J’ai toujours été attirée par les domaines créatifs et je savais qu’il me faudrait un métier créatif si je souhaitais être épanouie. J’ai commencé par des études de stylisme, malheureusement le milieu de la mode ne me correspondaient pas vraiment et les débouchés étaient minces.

Je me suis donc réorientée, cherchant un métier créatif dont on avait besoin. Je suis tombée sur le web design, métier encore nouveau à l’époque et consistant à designer et coder un site web. J’ai alors appris à coder et décidé de prendre une alternance pour mettre un pied dans le milieu professionnel.

C’est chez Servier que j’ai trouvé mon alternance pendant un an et qui a continué par un contrat en CDD, j’y suis restée pendant plus de 2 ans. Mon poste était web designeuse et intégratrice web, ce qui veut dire que je réalisais le design comme aujourd’hui chez interStis, mais aussi le code « simple » ou intégration front-end.

Cette expérience m’a fait grandir et s’est vraiment bien passée, mais aucune opportunité de poste en CDI ne s’est libérée et après deux ans et demi sur le même projet, j’avais aussi envie de changer et de voir d’autres choses. Avec le projet de refonte de l’intranet du groupe l’année avant mon départ, j’ai beaucoup apprécié travailler de A à Z sur un projet. C’est ce que je souhaitais retrouver dans mon prochain poste.

Comment es-tu devenue product designer chez interStis ?

En cherchant un peu, je suis tombée sur des annonces de product owner ou product designer et je me suis dit que c’était exactement ce que je cherchais, pouvoir suivre et faire évoluer un produit du début à la fin. J’ai hésité néanmoins avec des postes de directeur artistique, mais je pense que je manquais encore un peu d’expérience et je ne me sentais pas encore avoir les épaules pour me lancer dans cette direction.

L’annonce d’interStis correspondait, par ses missions, exactement à ce que je voulais et surtout elle proposait à la fois de l’UX (user experience ➡️ expérience utilisateur) et de l’UI (user interface ➡️ interface utilisateur) qui sont maintenant des métiers de plus en plus distincts. Je voulais vraiment garder le côté design dans son entièreté et laisser le développement aux personnes qui maîtrisent cela bien mieux que moi. J’ai donc envoyé ma candidature.

Chose amusante, à ce moment-là je venais refaire tout mon CV, mais je n’avais pas encore refait ma photo. Le lendemain, pendant un shooting photo improvisé avec une amie où nous nous amusions à pleins de styles de photos différentes, mon téléphone a sonné et c’était Thomas (co-fondateur interStis) qui m’a rappelé. Finalement ça s’est tellement bien passé que nous avons discuté pendant 45 minutes.

Lors de l’entretien, j’ai rencontré Thomas et Nicolas (co-fondateur interStis) et j’ai beaucoup apprécié l’ambiance et notre échange. J’ai pris le soin de m’assurer qu’ils n’attendaient pas seulement une personne pour ajouter une surcouche esthétique à leur outil mais bien revoir l’ensemble de la plateforme et de ses fonctionnalités. Je ne voulais pas juste faire du superficiel, j’aime aller dans le détail et que tout soit logique.

Je sais que je m’attaque à un challenge de taille, mais je serais fière quand je l’aurais mené à bien et je pourrais dire « c’est moi qui l’ai fait de A à Z » (en tous cas pour le design) !

Comment décrirais-tu ta journée type de designeuse ?

Je ne pense pas vraiment avoir de journée type. Disons que j’ai plutôt des jours ou des semaines en mode projet, pendant lesquels j’essaie de travailler en priorité sur un projet, même si bien sûr je traite toutes les remontées et corrections que je peux avoir en parallèle.

En mode projet, je commence toujours par des recherches. Si on travaille sur l’ajout de nouvelles fonctionnalités, il faut voir comment fonctionne l’ensemble dans lequel on l’ajoute afin que tout soit cohérent, si on fait quelque chose de totalement nouveau il faut aller voir ce qui se fait de similaire, pour avoir des pistes de réflexion.

Si ça vient naturellement, après mes recherches je commence à faire des maquettes ou du moins mettre en forme quelques idées. Mais le plus souvent, c’est plus compliqué et je vais agir comme on pourrait le faire avec une maison à rénover : je commence par l’architecture ou les plans, c’est à dire les wireframes, afin que les utilisateurs puissent se mouvoir le plus facilement et logiquement d’une pièce/page à l’autre. Ça me permet d’avoir une vue d’ensemble et de n’oublier aucune pièce.

Ensuite, et après avoir tester un peu ces « plans » auprès de quelques personnes, je me lance sur les maquettes sur lesquelles j’intègre le design et toutes les micro-interactions.

Et, si tu devais être une fonctionnalité interStis laquelle serais-tu ?

Mais d’où vient cette question ? *rires*

Sans hésiter, je dirais l’agenda ou les tâches parce que j’organise les choses.


Laisser un commentaire